Le debriefing de la Suède : partie 2

C'est parti pour la seconde partie de notre retour sur les temps forts de la seule manche 100% hivernale de la saison.

La spéciale

Spéciale mythique du Rallye de Suède, Vargåsen offrait cette année des conditions parfaites. Elle résume à elle seule tout ce que peut offrir cette épreuve atypique...

Disputée deux fois le samedi, elle était enveloppée d'une couche de poudreuse offrant un décor parfait. Après la portion à fond suivant le départ, une série de virages en aveugle et de crêtes s'enfonçait dans la forêt, pour le plus grand régal des pilotes.

Lancé à 42 mètres sur Colin's Crest, Mads Østberg offrait du grand spectacle aux fans massés de part et d'autre de la célèbre bosse. La figure de Thierry Neuville achevait de plonger la foule en délire. Cette année, Vargåsen était vraiment au top !

À oublier

Dans la foulée d'un Rallye Monte-Carlo de rêve, M-Sport Ford World Rally Team a dû revenir sur terre. L'équipe est même passée de la première à la dernière place au Championnat du Monde des Constructeurs.

Après son succès en ouverture, Sébastien Ogier a hérité de la position du balayeur pour la première étape, tandis que son équipier Elfyn Evans a manqué de réussite avec une crevaison puis des difficultés à trouver les bons réglages. 

"Nous savions que ce serait un rallye difficile, mais nous avons dû faire face à un désavantage supérieur à ce que nous aurions pensé", reconnaissait Malcolm Wilson.

Østberg a créé la surprise au volant de la C3 WRC

La surprise

Le Rallye de Suède est une épreuve que Mads Østberg connait à la perfection, avec une dizaine de participations au compteur. Il n'était toutefois pas évident d'estimer quel serait son niveau au volant de la Citroën C3 après un seul jour d'essais.

Sans perdre de temps, le Norvégien s'est vite mis dans le rythme des plus rapides. Cinq fois dans le top 5 à l'arrivée des spéciales (ES1, 2, 4, 7 et 15), il termine à une impressionnante sixième place. 

Ce résultat constituera-t-il un nouveau départ dans sa carrière ? Il le souhaite ardemment !

Incroyable

Le WRC n'est pas un sport de contact, mais Kris Meek et Ott Tänak ont pourtant réussi à se percuter lors de la spéciale d'Hagfors (ES13) disputée le samedi après-midi.

En partant à la faute, Meeke remplissait l'avant de sa C3 de neige. Il revenait sur la route au ralenti, avant d'être rattrapé par l'Estonien. Tänak tentait de passer dans un virage à gauche, puisque son rival s'était déporté sur la droite pour lui laisser un maximum d'espace. 

Tout aurait pu bien se passer, si ce n'est que les deux voitures se percutaient. La Toyota de Tänak échouait alors dans un mur de neige...

Ott expliquait que Kris était revenu sur la trajectoire en le percutant, tandis que Kris disait que son rival lui était rentré dedans. Qu'en pensez-vous ?

Video

More News