Rallye de Suède :
Le bilan, seconde partie

Le Rallye de Suède a suivi la tendance du Rallye Monte-Carlo : surprises et rebondissements inattendus. Nous revenons sur les moments forts de l'épreuve dans la suite et fin de notre bilan.

Le pilote du rallye
Thierry Neuville l'avait en poche avant sa visite à l'hippodrome de Karlstad samedi soir. Ott Tänak ne commettait pas d'erreur en prenant l'ascendant sur son équipier Sébastien Ogier pour la deuxième marche du podium.

Néanmoins, il est impossible de passer outre Jari-Matti Latvala. Il y a trois mois, le Finlandais questionnait son avenir en WRC après le retrait de Volkswagen. Un accord tardif avec Toyota lui permettait d'être au bon endroit et au bon moment pour finir deuxième du Monte-Carlo.

La Suède lui en réservait encore plus. Premier leader à Karlstad, il bataillait avec Neuville sur la première étape et profitait des malheurs du Belge pour distancer Tänak, s'imposer et prendre les commandes du championnat. Et c'est loin d'être un hasard, ces six scratches peuvent en témoigner.

La spéciale du week-end
Vendredi après-midi, la performance de Neuville sur le deuxième passage de Svullrya donnait l'impression qu'il venait de faire le trou qui lui permettrait d'oublier ses souvenirs du Monte-Carlo trois semaines auparavant.

Toyota, la surprise du rallye

Sur cette spéciale norvégienne inédite dans cette configuration jusqu'au matin, le Belge battait la concurrence par 11.8s et son plus proche rival, Jari-Matti Latvala, de 17.9s. Son avance passait alors de 6 à 24s.

Probablement de quoi jouer la victoire…

La surprise du rallye
Avant la saison, les experts indiquaient que Toyota Gazoo Racing manquait de préparation et serait probablement le constructeur officiel le moins redoutable. Quelques semaines plus tard, les Japonais fêtaient un podium au Monte-Carlo.

Trois semaines plus tard, l'équipe est sur la plus haute marche du podium en Suède. La saison 2017 est encore longue, mais ils étaient nombreux à changer d'avis à Torsby. Et il est intéressant de constater que l'un d'entre eux n'était autre que Tommi Mäkinen, le directeur de l'équipe !

La citation du rallye
Samedi matin, Hayden Paddon effectuait 60 km chronométrés sans direction sur sa Hyundai i20 Coupé. Son avis ? “Avec ces voitures plus larges, c'est comme lutter avec un lion de 200 kg ! Et je fais le deuxième temps !"

VIDEO

More News