Un bonus pour les structures privés

Les équipes privées pourront s'aligner avec les nouvelles WRC sous leur propre nom dès le début de la saison prochaine.

Sous le règlement actuel, Mads Østberg, pilote non-officiel, devait engager sa Ford Fiesta au règlement 2017 avec l'équipe M-Sport World Rally Team et non sa propre structure, OneBet.

Le Norvégien verra enfin ses efforts payer l'an prochain puisque le Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA a choisi de changer le règlement. Les restrictions d'essais, notamment l'interdiction de tout travail en dehors d'Europe, sont cependant prolongées.

« Le WRC a écouté nos demandes en y accordant une réponse favorable », confiait Morten Østberg, directeur de l'équipe OneBet. « Nous nous en réjouissons. Nous pouvons désormais être en WRC avec le véritable nom de notre équipe. »

Le programme 2018 de Mads Østberg doit être encore finalisé, mais son père a indiqué qu'il devrait commencer au Rallye de Suède (15-18 février) sans toutefois préciser quelle sera la voiture utilisée par l'équipe.

Parmi les autres décisions du Conseil Mondial du Sport Automobile, on retrouve :

• La suppression des épreuves obligatoires en WRC 2. L'antichambre du WRC continuera de proposer treize manches, chaque pilote marquant les points de ses six meilleurs résultats sur les sept rallyes qu'il aura choisi en début d'année.

• La suppression du titre WRC Trophy pour les anciennes générations de WRC. Les pilotes resteront toutefois éligibles aux points. Cette année, Jourdan Serderidis s'était emparé du trophée au volant d'une DS 3 WRC.

More News

VIDEO