FIA

Advertising

Latvala met en cause la
modification d’une note

Jari-Matti Latvala a révélé qu’un changement opéré dans ses notes pendant les reconnaissances de l’ADAC Rallye Deutschland était à l’origine de l’accident qui l’a mis hors-course dimanche.

A l’entame de la dernière étape, le Finlandais comptait plus de 50 secondes d’avance sur son plus proche poursuivant. Il était en passe d’offrir une victoire à domicile à Volkswagen lorsque sa Polo a glissé hors de la route. Il se trouvait alors au huitième kilomètre de Dhrontal, première spéciale du jour disputée dans les vignobles.

« Notre avance était confortable et c’est une situation dans laquelle on ne peut pas se permettre de lever le pied. J’avais le sentiment d’avoir intelligemment commencé la spéciale, » a expliqué Latvala. « C’était très boueux et glissant au début, puis le grip s’est amélioré quand la route s’est ouverte. On est entré dans un très long virage à gauche et c’est à cet endroit que j’ai fait une faute pendant les reconnaissances. »

« C’est un virage qui se resserre. Mes notes disaient de se retenir, mais j’ai enlevé ce mot pendant les recos. Je pensais que ça irait parce que la spéciale datait d’il y a trois ans et j’avais le sentiment qu’on pouvait presque passer à fond à cet endroit. La route était sèche, j’avais confiance dans les conditions. Et puis à la fin du virage, l’arrière a décroché et je suis sorti dans l’herbe. Tout ça parce que je n’avais pas cette note me disant de “me retenir”. Je suis resté à fond et je me suis dit “ça vient, ça vient”, et puis l’avant a fini par suivre. »

Une fois au milieu des vignes, Latvala a essayé de trouver une issue. « J’ai pensé qu’on allait rester coincé alors j’ai tourné à droite dans les vignes et j’ai avancé. Je savais qu’il y avait une route quelque part en bas. On est descendu et descendu encore, et puis on a fini par heurter un grillage. Si on avait été 5 mètres plus à droite, on aurait pu revenir dans la spéciale. J’avançais à l’aveugle [dans les vignes] et je ne pouvais qu’espérer pouvoir retrouver la spéciale. Je n’y suis pas arrivé. »

Latvala avait fait le choix de ne pas lever le pied pour protéger sa position de leader, même si une deuxième victoire consécutive lui aurait permis de combler une grande partie de son retard sur Sébastien Ogier au championnat. Il défend toutefois sa décision.

« Ca n’est pas facile de courir avec une avance de près d’une minute. C’est plus facile si c’est sec, mais ça devient problématique quand les conditions sont mixtes comme c’était le cas [dans Dhrontal]. Pour moi c’était la spéciale la plus glissante du rallye. J’aurais pu ralentir, j’aurais peut-être perdu 10 ou 20 secondes, mais ça n’est pas facile : on perd le rythme et ça devient plus compliqué. »

« En tout cas, l’erreur est faite et c’est moi qui l’ai faite. C’est la première fois que je commets une faute comme celle-ci alors que je suis en tête et je promets que ça n’arrivera plus. Rien ne change au championnat dans ma bagarre contre Ogier. J’aurais pu revenir très près, ce qui aurait rendu la bagarre très excitante. Je ne l’ai pas fait et j’ai 44 points de retard. Mais la bagarre continue, il reste quatre manches. »

More News

Advertising