FIA

Advertising

Avant l’Allemagne :
retour sur 2013

À l’arrivée de l’ADAC Rallye Deutschland 2013, le nom du vainqueur avait de quoi surprendre. Il s’agissait de… Dani Sordo !

Advertising

Tout en démontrant un immense potentiel sur asphalte pendant près d’une décennie, l’Espagnol n’avait jamais réussi à s’imposer. Cette statistique peu flatteuse est passée à la postérité l’an passé en Allemagne…

Comme on pouvait s’y attendre, les pilotes VW étaient les plus rapides en début de course, avec Sébastien Ogier en tête devant Jari-Matti Latvala. Pour l’événement national de leur équipe, les pilotes des Polo R WRC avaient forcément à cœur de signer un bon résultat.

Pourtant, l’un comme l’autre voyaient la victoire s’échapper après des sorties de route : Ogier au début de la deuxième étape, puis Latvala le lendemain.

Sordo s'est battu bec et ongle le dernier jour

Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, l’horizon se dégageait pour Dani Sordo et Thierry Neuville. Les deux rivaux engageaient une bagarre à coups de secondes. Si Neuville terminait le vendredi avec 19’’ d’avance, Sordo refaisait son retard le lendemain pour rentrer à Trèves en leader… avec seulement 8/10e de marge.

Cela promettait une dernière journée explosive ! Effectivement, il fallait attendre la dernière spéciale pour connaître le nom du vainqueur. Sordo s’élançait dans les 24,58 km avec 3’’ d’avance, mais Neuville remontait… et les deux prétendants à la victoire entamaient le dernier secteur à égalité ! Les quatre derniers kilomètres allaient rendre leur verdict…

Cette intensité avait raison de Neuville : la Ford Fiesta RS WRC quittait la route dans une courbe à gauche rapide. Le Belge revenait sur la spéciale, mais le temps perdu dans le vignoble permettait à Sordo de s’imposer avec 53’’ d’avance.

Neuville a terminé à la deuxième place

« C’est un grand moment pour moi », déclarait un Dani Sordo très ému à l’arrivée. « Thierry attaquait très fort. Il était un peu moins vite que moi au début, mais il est revenu et je devais répliquer. J’étais nerveux avant le départ, mais cette victoire est un rêve qui se réalise enfin. »

Derrière Neuville, Mikko Hirvonen plaçait sa DS3 WRC sur la troisième marche du podium, à 1’43’’1 de Neuville tout de même.

Martin Prokop égalait le meilleur résultat de sa carrière avec la quatrième place. Vainqueur en WRC2 sur sa DS3 RRC, Robert Kubica complétait le top 5 devant son rival Elfyn Evans.

More News

Advertising