Avant l'Allemagne : retour sur 2016

Commençons à nous tourner vers l'ADAC Rallye Deutschland avec un petit flash-back sur ce qu'il s'était passé en 2016, lorsqu'Ogier mettait fin à une série de six rallyes sans victoire.

Étape 1 
Andreas Mikkelsen prenait la tête dès la deuxième spéciale. Après une journée passée dans les vignobles de la Moselle, il devançait son équipier Sébastien Ogier de 4"3.

Ogier passait la majeure partie de la journée à essayer de rattraper le temps perdu lors d'un tout-droit. En remportant les deux dernières spéciales, il prenait la deuxième place à Thierry Neuville et revenait dans le sillage de Mikkelsen.

Malgré son manque de confiance dans ses réglages, Mikkelsen ne pointait qu'à 5"9 du leader et juste devant son équipier de Hyundai, Dani Sordo. Ott Tänak complétait le top 5 au volant de sa Ford Fiesta. Au volant d'une Citroën DS 3 privée, Stéphane Lefebvre était sixième.

La journée était décevante pour Jari-Matti Latvala et Eric Camilli. Le premier abandonnait dès la fin de la première spéciale (boîte de vitesses), tandis que le second restait coincé dans le décor après être parti en tête-à-queue au volant de sa Fiesta.

Étape 2
Ogier donnait une leçon de pilotage à ses rivaux sur les routes du camp militaire de Baumholder. Une fois passé en tête, le pilote Volkswagen creusait un écart de 33"4 sur Mikkelsen.

Dani Sordo prenait le dessus sur Thierry Neuville pour terminer deuxième.

Ogier frappait un grand coup dans Panzerplatte Lang, une spéciale longue de 40,80 km au cours de laquelle il repoussait Mikkelsen à 13"5. En choisissant les pneus tendres pour le second passage, il augmentait son avance face au Norvégien, qui avait fait le mauvais choix avec les gommes dures.

En passant Neuville dans la dernière spéciale, Sordo se rapprochait à seulement 3"6 de Mikkelsen. Il ne devançait le Belge que de quatre petits dixièmes de seconde...

Prenant confiance sur l'asphalte, Hayden Paddon se hissait en cinquième position devant Mads Østberg. Tänak abandonnait (alternateur) tandis que Lefebvre sortait violemment de la route dans Panzerplatte.

Étape 3
Ogier n'avait plus qu'à contrôler et gérer son avance pour remporter son troisième Rallye Deutschland avec 20"3 de marge.

Cette courte étape dominicale était animée par la bataille pour la deuxième place. Mikkelsen était débordé par Sordo et Neuville. À l'arrivée de la Power Stage, l'Espagnol devançait le Belge d'un petit dixième de seconde !

Malgré des problèmes de freins, Mikkelsen terminait au pied du podium, devant Paddon et Østberg.

More News