FIA

Réunion au sommet
pour l’avenir du WRC

La plupart des parties prenantes du WRC se sont réunies jeudi dernier afin de parler de l’avenir du Championnat, un rendez-vous intéressant et « très constructif ».

Advertising

A l’invitation du promoteur du WRC, à Munich (Allemagne), cette réunion a réuni des acteurs du WRC, des représentants du promoteur, de la Fédération Internationale de l’Automobile et les constructeurs impliqués.

Directeur de Citroën Racing, Yves Matton a apprécié la démarche. « C’était bien de se mettre autour d’une table, en dehors du contexte d’un rallye et de la pression qui en découle. C’était une bonne chose de se voir, avant que nous puissions exposer nos réserves et nos idées. »

Un grand nombre de sujets ont été couverts, de l’avenir du media jusqu’à la nature des rallyes et les contours sportifs du WRC.

« Ce sport, c’est beaucoup plus que des voitures qui vont vite dans une spéciale, a commenté Malcolm Wilson. C’est une vitrine pour les fans, et c’est une plateforme d’échanges commerciaux pour les constructeurs et les sponsors. Nous avons besoin de savoir qui est impliqué, avec le budget qui y est mis. »

Un tour d’horizon des retombées media a été fait, depuis l’entrée en fonction du nouveau promoteur. L’arrivée de nouvelles offres digitales a été signalée, tout comme l’augmentation du nombre d’heures de direct à la télévision.

Les nouveaux arrivants en WRC, Hyundai, étaient représentés par le Team Principal, Michel Nandan. « Nous sommes peut-être nouveaux en WRC mais nous avons énormément d’ambitions et de détermination. Nous sommes donc ravis de constater qu’il y a eu une stratégie mise en place afin de donner plus de poids à ce championnat, afin qu’il soit le plus fort possible. »

Des discussions, entre promoteur et constructeurs, ont continué concernant l’établissement d’une structure sous laquelle opérer. Ceci a été reporté afin d’avoir plus d’armes par la suite.

« C’a été été un très bon et constructif meeting, a dit Jose Capito, patron de VW Motorsport. Nous avons pu nous rendre compte de la volonté d’action du promoteur, et la mise en place d’actions allant dans ce sens. Tous les problèmes en cours ont été posés sur la table et nous sommes désormais proches d’un accord final. »