Le debriefing de la Corse :
2e partie

Dns la seconde partie de notre bilan du Che Guevara Energy Drink Tour de Corse, nous nommons le pilote du rallye tout en dévoilant le moment-clé du premier succès de Thierry Neuville cette saison.

Le tournant du rallye
Tout comme le premier passage samedi matin sur Novella avait offert son lot de surprise avec l'abandon de Kris Meeke à l'arrivée, la répétition l'après-midi offrait un break à Thierry Neuville.

Après les 48,71 km entre La Porta et Valle di Rostino, le pilote Huyndai ne disposait que de 2''2 d'avance sur Sébastien Ogier. Mais sur la route du retour vers le parc d'assistance de Bastia, l'écart s'était accru à près de 40''.

Sur Novella, des problèmes hydrauliques avaient ainsi ralenti son rival, laissé avec la propulsion seulement sur sa Ford Fiesta. Thierry Neuville avait dès lors son premier succès de l'année en vue.

Le pilote du rallye
Après les performances de sa C3 sur l'asphalte gelé du Rallye Monte-Carlo, Kris Meeke devait redouter le résultat sur les routes corses. À l'époque, des problèmes de suspension et une voiture trop basse semblaient en être les causes.

L'équipe française a travaillé dur en essais pour transformer la C3. Vendredi, le Britannique remportait trois spéciales sur quatre et avait près de 20'' d'avance quand son moteur rendait l'âme. Une triste fin pour une telle prestation.

Week-end décevant pour Elfyn Evans

À oublier
Juho Hänninen et Elfyn Evans y prétendaient. Si le Finlandais semblait bien parti en touchant un pont dès l'ES1 et une sortie au volant de sa Toyota Yaris dans l'avant-dernière spéciale, ses deux tops trois réalisés samedi le sauvent.

La cuillère de bois revient ainsi au Gallois et sa Ford Fiesta. Handicapé par des problèmes hydrauliques vendredi, il restait coincé dans un fossé le lendemain. Le dimanche semblait relativement calme en comparaison.

Le sauvetage du rallye
Quand Sébastien Ogier achevait la première spéciale dominicale en perdant 20'' et la deuxième place face à Dani Sordo, cela n'annonçait rien de bon. Le Français restait muet sur ses problèmes avant d'évoquer son plan pour sauver des points.

La raison était finalement un problème électrique récurrent. Sur la liaison, son copilote Julien Ingrassia et lui s'arrêtaient pour remplacer le boîtier électronique de la Ford Fiesta afin de résoudre le problème. Mission accomplie puisque le Champion du Monde reprenait la deuxième place au terme de la Power Stage.

VIDEO

More News