Teaser Image

Walter Röhrl

Présentation du pilote

La carriére en quelques mots

Info

Nationalité:  DEU
Date de naissance: 07.03.1947
Âge: 69
Victoires en rallye: 14

Double champion du monde, Walter Röhrl est le seul allemand à avoir remporté le titre mondial, mais il a aussi été l’un des plus grands noms du sport pendant la domination d’Audi dans les années 1980.

Sa carrière débute de façon peu orthodoxe. Adolescent, il travaille comme chauffeur de l’évêque de Regensburg, sa ville natale, alignant des milliers de kilomètres sur les routes de Bavière.

C’est en 1968, à 21 ans, qu’il prend le départ de son premier rallye avant de connaître son premier succès en WRC au Rallye de l’Acropole 1973 avec une Opel Ascona. En 1977, Röhrl devient pilote officiel pour Fiat et participe à la conquête des titres constructeurs pour la marque italienne en 1977, 1978 et 1980 avec la 131 Abarth. Cette dernière année correspond également au premier de ses titres.

La saison suivante, il revient chez Opel et obtient son second titre en 1982 dans un duel digne de David et Goliath. L’Allemand avec son Ascona 400, une propulsion, parvient à battre l’Audi Quattro à transmission intégrale de Michèle Mouton.

Une brève parenthèse avec Lancia en 1983 lui apporte de nouveaux succès avant qu’il ne rejoigne Audi. Röhrl devient alors l’un des rares pilotes à pouvoir dompter la redoutable Sport Quattro E2 de 550 chevaux. Une voiture que le calme et réservé Röhrl décrit comme l’expérience la plus incroyable de sa carrière.

Après le retrait d’Audi au terme de la saison 1986, Röhrl continue de travailler avec la marque aux anneaux comme conseiller et pilote. Il s’impose ainsi à Pikes Peak en 1987 avec l’Audi Sport Quattro S1 de 600 chevaux. Aujourd’hui, Röhrl lime régulièrement le bitume sur la Nordschleife du Nürburgring, dans le rôle de pilote d’essais pour Porsche.

His driving career got off to an unorthodox start when as a teenager he worked as a chauffeur for the bishop in his home town of Regensburg, clocking up thousands of kilometres on the roads of Bavaria.

He started his first rally in 1968 at the age of 21, and won his first WRC rally, the 1973 Acropolis, in an Opel Ascona.

In 1977 Rohrl became a factory driver for Fiat and was part of the 131 Abarth driving squad which earned the Italian company the manufacturers’ title in 1977, 1978 and 1980 - the year he also secured his first drivers’ title.

In 1981 he returned to Opel and the following year took a second world title in a rear-wheel drive Ascona 400 after a sensational David and Goliath style battle with the more sophisticated four-wheel drive Audi Quattro of Michèle Mouton.

A successful spell with Lancia in 1983 was followed by a switch to Audi in 1984 where Rohrl became one of the few drivers to tame the ultimate evolution of the Sport Quattro, the 550bhp E2 - a car which the usually calm and reserved Rohrl described as the most mind-blowing of his career.

Following Audi’s withdrawal from the WRC in 1986, Rohrl continued to work with the German company in an advisory role and as a driver on other events, like the Pikes Peak hillclimb, which he won with a 600bhp Sport Quattro S1 in 1987.

Nowadays, Rohrl spends much of his time pounding the famous Nurburgring Nordschleife in his role as senior test driver for Porsche.

WRC+

Rallye Monte-Carlo

Social media