Teaser Image

Richard Burns

Présentation du pilote

La carriére en quelques mots

Info

Nationalité:  GBR
Date de naissance: 17.01.1971
Date du décès: 25.11.2005
Victoires en rallye: 10

Stig Blomqvist n’a jamais cherché la célébrité. Il préférait fuir les interviews, mais était l’un des hommes forts au début des années 1980, remportant le titre en 1984 avant d’être vice-champion la saison suivante avec la légendaire Audi Quattro.

C’est en 1971 que Blomqvist se fait un nom, remportant le premier de ses sept succès au Rallye de Suède avec une Saab 96. Deux ans avant la création du Championnat du Monde des Constructeurs, le Suédois devient une star en s’imposant également au Rallye des 1000 Lacs et au RAC.

Saab quitte le rallye avant la saison 1981, ce qui amène Stig chez Talbot. Une expérience sans grand succès avant qu’Audi ne lui offre une première opportunité de lutter pour le titre mondial en 1982. Vainqueur en Suède, deuxième en Finlande puis victorieux en Italie, il remporte alors son premier succès en WRC hors de ses frontières.

En 1984, il s’offre le titre de Champion du Monde grâce à cinq victoires, dont un succès en Côte d’Ivoire, son dernier en WRC. Pilotant pour Ford et Peugeot en 1986, il rejoint Ford pour les deux premières années du Groupe A. Blomqvist joue ensuite les petits rôles du WRC, mais se régale avec une troisième place lors de son apparition au RAC Rally 1996 au volant d’une Skoda Felicia.

Sa dernière apparition en WRC remonte au Rallye de Suède 2006, mais Stig continue de participer à des rallyes historiques tels que l’East African Safari Classic.

In 1992 he claimed the British national title and the big time came calling when Subaru offered him a British Rally Championship contract alongside Alister McRae. Burns beat both the Scot and Ford’s Malcolm Wilson to become the youngest British champion.

He remained with Subaru and learned his craft in the WRC until the end of 1995 but switched to Mitsubishi and claimed his maiden win in Kenya in 1998, followed by a second success in Britain.

Burns returned to Subaru in 1999 and won three rounds that season and a further four in 2000. But Rally GB in 2001 was his crowning glory. Four drivers went to Wales with a shot at the title, but Burns demonstrated the speed and dexterity in tricky conditions to lift the world title.

He moved to Peugeot for the following season and in 2003 headed to a final round showdown in Britain with a shot at his second title. However, he withdrew before the start through illness which was later diagnosed as a brain tumour, and England lost its first world rally champion on 25 November 2005.

Much was made of Burns’ methodical approach to the sport, some claiming his consistency was a stronger asset than his pace. But he was a pioneer in the ways of driving a modern rally car. He took the principles of race driving, adapted them for the stage and won 10 of the 104 WRC rounds he started.

WRC+

Wales Rally GB

Social media