Teaser Image

Petter Solberg

Présentation du pilote

La carriére en quelques mots

Info

Nationalité:  NOR
Date de naissance: 18.11.1974
Âge: 42
Victoires en rallye: 13

Il n’y a pas plus opposé au stéréotype du Scandinave calme et froid que Petter Solberg. L’extravagant et sympathique pilote norvégien a le cœur sur la main et vit de la même manière qu’il pilote ses voitures : sur le fil du rasoir, avec vigueur, passion et panache.

Il découvre la compétition avec le rallycross et les courses de côte avant de se tourner vers le rallye. Vainqueur du titre national en Norvège en 1998, il parvient à convaincre Ford de lui offrir un volant pour la saison 1999. Mais à la moitié de la saison 2000, Solberg quitte le navire pour Subaru, ce qui ne manquait pas de faire des remous.

L’enthousiasme mis par Solberg à impressionner se transforme en de gros accidents, mais en il signe sa première victoire au Rallye de Grande-Bretagne 2002. Un an plus tard, il devenait Champion du Monde des Pilotes après une belle démonstration de vitesse et de talent.

Vice-champion de Sébastien Loeb en 2004 et 2005, sa faim de succès est toujours présente comme en témoigne son dernier succès au Rallye de Grande-Bretagne 2005. Hélas, la Subaru Impreza n’évolue pas à son goût, ce qui ne manque pas de le frustrer, et Solberg doit faire face à un futur incertain après le retrait du constructeur au terme de la saison 2008.

Armé de son habituelle détermination, le Norvégien monte sa propre équipe à partir d’une feuille blanche. Au volant d’une vieillissante Citroën Xsara WRC, il se classe cinquième du championnat 2009 avant de faire mieux avec une troisième place l’année suivante. Ford lui offre un nouveau volant d’usine en 2012. Si le rythme est toujours là, la régularité manque et Solberg n’est pas parvenu à retrouver la plus haute marche du podium.

He started competing in rallycross and hillclimbing before turning to rallying. In 1998 he won the Norwegian title and impressed Ford enough to earn a drive for 1999. But midway through 2000 Solberg controversially jumped ship to Subaru, where he remained for eight years.

Solberg’s enthusiasm to impress resulted in some big accidents, but in 2002 he took his first victory in Britain. The following season the drivers’ title was his after a fine display of raw speed and commitment.

He was runner-up to Sébastien Loeb in 2004 and 2005, but from then on, while Solberg’s hunger for success was still there, the results tailed off and his final WRC win came in Britain at the end of 2005.

His dislike of Subaru’s later evolutions of the WRC Impreza frustrated him and when Subaru withdrew at the end of 2008, Solberg faced an uncertain future. With characteristic determination he created his own team from scratch and in an ageing Citroen Xsara WRC, he finished fifth in the 2009 drivers’ championship.

He did even better in 2010 by finishing third and returned to a factory drive when he signed for Ford in 2012. The pace was still there but the consistency was lacking and Solberg was unable to take the rally win he so desperately wanted.

WRC+

Rallye Monte-Carlo

Social media