Teaser Image

Yazeed Al-Rajhi

Présentation du pilote

La carriére en quelques mots

Info

Nationalité:  SAU
Date de naissance: 30.09.1981
Âge: 36
Website: www.yazeedracing.com

Saison 2017

Classement: WRC
№ de la voiture: 20
Voiture: Ford Fiesta RS WRC
Equipe: Yazeed Racing
Copilote: Michael Orr
Points: 1
Classement: 25
Victoires en rallye: 0
Abandon: 0
Podiums: 0

Social Media

Ce qui le rend spécial

• Expérimenté sur tout-terrain, il disputera en 2017 sa deuxième saison au volant d’une World Rally Car

• Quand il quitte le volant, Al-Rajhi est un homme d’affaires émérite. Il est à la tête de Jan Burger, le géant saoudien du fast-food.

• Il a un penchant pour les voitures de sport atypiques. Sa voiture de tous les jours est une Pagani Huayra.

Résumé de sa carrière

Al-Rajhi débutait sa carrière de pilote en 2007 sur des rallyes cross-country au Moyen-Orient, faisant son apprentissage dans cet environnement difficile sur les deux saisons suivantes.

Il remportait deux épreuves du Championnat du Moyen-Orient des Rallyes sur une Peugeot 207 S2000, tant en 2009 qu’en 2010, guidé par le copilote français Matthieu Baumel.

En 2011, il s’est concentré sur le WRC, mais ses résultats se sont avérés décevants et il n’a fini qu’un des sept rallyes dont il a pris le départ. S’en est suivi un programme de neuf manches SWRC en 2012, cette fois avec une Fiesta RRC et Michael Orr à sa droite. La roue a tourné et il a bouclé la course au titre en troisième position.

Sa saison 2013 a parfaitement débuté, avec une victoire dans sa catégorie WRC 2 en Suède, mais il a ensuite été contraint à trois mois de pause après s’être cassé deux vertèbres dans un accident en cross-country en Arabie Saoudite.

Il a fait son retour en Finlande et a réalisé de solides performances sur le reste de la saison, avec une deuxième place en Espagne et la cinquième place finale au championnat.

Il montrait une belle pointe de vitesse en 2014 pour mener le WRC 2 en Suède, en Italie et en Australie, mais les résultats ne suivaient pas. Sa troisième place en Pologne constituait son seul podium.

Restant en WRC 2 pour la saison 2015, il manquait l’occasion de transformer son rythme en résultats en n’atteignant qu’une seule fois l’arrivée.

En 2016, Al-Rajhi passait la vitesse supérieure en échangeant sa Fiesta RRC pour une Fiesta WRC. Il prenait part à un programme de six manches au sein de l’élite. L’année aura été décevante, avec une seule arrivée, mais ce qui n’altérait pas sa détermination pour repartir en 2017.

• An experienced cross-country and stage rally driver, 2017 will be his second season at the wheel of a World Rally Car

• Out of the car Al-Rajhi is a successful businessman and boss of the Jan Burger fast food empire in Saudi Arabia

• He has a taste for exotic supercars and his daily driver is a Pagani Huayra

The story so far

Al-Rajhi began his driving career in 2007 on stage and cross-country rallies in the Middle East, learning his craft in this tough environment over the next two seasons.

He won two rounds of the Middle East Rally Championship in a Peugeot 207 S2000 in both 2009 and 2010, accompanied by French co-driver Matthieu Baumel.

The focus shifted to the WRC in 2011, but results were disappointing and he only finished one of the seven rounds he started.

A nine-round SWRC programme followed in 2012, and a switch to the new Fiesta RRC and a new co-driving partnership with Michael Orr turned his fortunes around and took him to third in the title race.

His 2013 season got off to a great start with a WRC 2 win in Sweden, but he was then forced to take three months off after breaking two vertebrae in a cross country rally crash in Saudi Arabia.

He returned in Finland and performed strongly for the rest of the season, taking second in Spain and ending the year fifth in the standings.

He showed great pace in 2014 to lead WRC 2 in Sweden, Italy and Australia but third in Poland was his only podium as results did not match his speed.

He stayed in WRC 2 for 2015 but was again unable to convert his rapid pace into decent results - achieving only one finish.

In 2016 Al-Rajhi stepped up a gear, swapping his RRC spec Fiesta for a World Rally Car and tackling six rounds at the sport’s highest level. It was a disappointing year with just one finish, but he returns in 2017.

Rally Classement Copilote Rank Points
Rally Italia Sardegna WRC Michael Orr 14. 1

WRC+

Social media

Wales Rally GB