FIA
Teaser Image

Martin Prokop

Présentation du pilote

La carriére en quelques mots

Info

Nationalité:  CZE
Date de naissance: 04.10.1982
Âge: 31
Lieu de naissance: Jihlava (CZE)
Premier rallye: 2005, Monte Carlo

Saison 2014

Classement: WRC
№ de la voiture: 21
Equipe: Jipocar Czech National Team
Copilote: Jan Tomanek
Points: 31
Classement: 9
Victoires en rallye: 0
Abandon: 0
Podiums: 0

Ce qui le rend spécial :

• Meilleur pilote privé en 2013

• C’est un fidèle des championnats annexes au WRC. En 2009 il avait remporté le titre Junior, avant de terminer deuxième du Championnat Production

• Sa Fiesta RS WRC a pour nom Fiona

• C’est un pilote populaire, il est apprécié et très suivi, surtout en République Tchèque


Résumé de sa carrière:

Après avoir fait ses gammes en Championnat Tchèque des Rallyes, Prokop est passé au niveau mondial en 2005, en prenant part au Championnat Junior, au volant d’une Suzuki Ignis.

Prokop opte ensuite pour une Citroën C2 S1600 et a remporté sa première victoire en JWRC lors du Rallye de Catalogne. Il s’améliore encore en 2007, terminant au troisième rang, grâce à des succès en Corse et en Allemagne. Mais il se diversifie aussi en participant à plusieurs rallyes au volant d’une quatre roues motrices, une Mitsubishi Lancer Groupe N.

En 2008, il roule à la fois en Lancer et en C2, en PWRC et en JWRC. Il termine troisième chez les Juniors, cinquième en Production. Il fait de même en 2009, remportant enfin le titre en Championnat du Monde Junior, et prenant la deuxième place en Production.

En 2010, il rejoint le SWRC et termine troisième en Ford Fiesta S2000. Il fait de même en 2011, pour le même résultat. En 2012, il passe à l’étape suivante, en prenant le volant d’une Ford Fiesta RS WRC, et participe à dix épreuves. Mais, mis à part une quatrième place en Argentine, ses résultats se révèlent globalement décevants.

Une nouvelle quatrième place, cette fois-ci en Allemagne, est son plus haut fait lors de la saison 2013, qu’il dispute en quasi-intégralité (seul l’Australie manque à son programme). Il termine l’année comme meilleur pilote privé, performance qu’il espère rééditer en 2014, disputant le même programme qu’en 2013.