Teaser Image

Jari-Matti Latvala

Présentation du pilote

La carriére en quelques mots

Info

Nationalité:  FIN
Date de naissance: 03.04.1985
Âge: 32
Lieu de naissance: Töysä
Premier rallye: 2002, Great Britain
Victoires en rallye: 17
Website: www.jmlatvala.com

Saison 2017

Classement: WRC
№ de la voiture: 10
Voiture: Toyota Yaris WRC
Equipe: TOYOTA Gazoo Racing WRT
Copilote: Miikka Anttila
Points: 136
Classement: 4
Victoires en rallye: 1
Abandon: 0
Podiums: 3

Social Media

Ce qui le rend spécial

• Il a terminé deuxième du Championnat à trois reprises.

• C’est le pilote le plus expérimenté en WRC au sein du plateau actuel. Seuls Carlos Sainz et Petter Solberg ont pris plus de départs que lui.

• Poli, éloquent, honnête et ouvert… Surtout quand les évènements ne se déroulent pas comme prévus.

• Profond penseur, il a tendance à trop analyser son pilotage. Et il se montre très critique envers lui-même.

Résumé de sa carrière

Véritablement précoce, Latvala commence le pilotage à tout juste huit ans avant de disputer son premier rallye à seize. Il effectue ses débuts en WRC à 17 ans, lors de la saison 2002, avant de mener l’année suivante une Ford Focus World Rally Car à la dixième position du Rallye de Grèce.

Il s’engage durant trois saisons sur des voitures deux-roues motrices, des Groupe N et des WRC avant de connaître son heure de gloire en 2007 lorsqu’il obtient un programme de 16 manches avec l’équipe Stobart Ford.

Promu dans l’équipe officielle Ford en 2008, le Finlandais devient le plus jeune vainqueur d’un rallye de Championnat du Monde en s’imposant en Suède à 22 ans et 313 jours.

Entre une incroyable pointe vitesse et des erreurs de pilotages, la saison de Latvala est difficile à juger. Les hauts et les bas s’accentuent en 2009, mais Ford lui renouvelle sa confiance pour une troisième année, à l’issue de laquelle il devient vice-champion du monde.
Il progresse encore en 2011 et devient le leader de l’équipe la saison suivante. Mais l’annonce du retrait de Ford met un terme à leur collaboration. Latvala choisit alors Volkswagen et devient l’équipier de Sébastien Ogier.

Avec peu d’essais sur la Polo R, Latvala apprend sur le tas en début de saison avant de s’imposer au Rallye de Grèce. Il termine fort la saison avec deux deuxièmes places en Espagne et en Grande-Bretagne.

Une fois sa saison d’apprentissage achevée, il débute 2014 avec assez d’expérience pour concurrencer Ogier, mais aussi une meilleure approche insufflée par son coach et psychologue Christoph Treier. Les résultats parlent pour lui avec la meilleure saison de sa carrière. Son mental a enfin rejoint le niveau de son talent.

Son erreur en Allemagne lui coûtait cher et mettait fin à ses ambitions de premier titre. Sa place de vice-champion demeurait néanmoins indiscutable.

Latvala plaçait de gros espoirs en sa saison 2015. Hélas, l’écart se creusait trop rapidement après un triple zéro en Suède, au Mexique et en Argentine dès le début de saison. Avec trois victoires et quatre deuxièmes places, il s’affirmait toutefois comme le principal rival d’Ogier et un pilote au sommet de son art.

De son propre aveu, la saison 2016 était décevante. Sa victoire au Mexique était son seul rayon de soleil. La fin de saison était moins réussie et il ne terminait qu’à la sixième place au classement général du Championnat.

Et Volkswagen mettait un coup d’arrêt brutal à cette aventure en annonçant son re

• He has finished runner-up in the drivers’ championship three times

• The most experienced driver in the current WRC line-up. Only Carlos Sainz and Petter Solberg have started more rounds

• He’s polite and articulate, honest and open, especially when things aren’t going well

• A deep thinker, he has a tendency to over analyse his driving – and can be very hard on himself

The story so far

An early starter, Latvala began driving at the age of eight and competed on his first rally in Finland when he was 16. He made his WRC debut in 2002, aged 17, and in 2003 he drove a Ford Focus World Rally Car to 10th at the Acropolis Rally of Greece.

Three busy seasons followed in assorted two-wheel-drive, Group N and World Rally Cars until he hit the big time in 2007 with a 16-round programme at the Stobart Ford team.

Latvala was promoted to the factory Ford squad for 2008 and became the youngest driver to win a WRC rally when he took his maiden win in Sweden aged 22 years and 313 days. But as well as showing rally winning speed, Latvala’s season was plagued by driving errors.

There were more ups and downs in 2009. Ford stuck by its troubled driver, however, and Latvala secured a third term with the factory squad in 2010 when he shone by finishing runner-up in the standings.

More progress followed in 2011, and in 2012 he became Ford team leader, but it was a mixed season, and as Ford cut back its WRC involvement, Latvala left to become Sébastien Ogier’s team-mate at Volkswagen for 2013.

A lack of testing in the Polo R meant Latvala did a lot of learning on the early rounds, but he took victory at the Acropolis and finished the year strongly with second places in Spain and GB.

His learning season done, he began 2014 with enough seat-time to challenge Ogier, and a more focused mental approach courtesy of psychological trainer Christoph Treier. What followed was his most impressive season to date and the point at which his mental strength finally caught up with his skills behind the wheel.

A costly mistake in Germany effectively ended his bid for a maiden title, but he finished a strong runner-up.

Latvala had high hopes for 2015, but an early trio of no-scores in Sweden, Mexico and Argentina proved too much to make up. Still, with three wins and four second places, he underlined his position as Ogier's chief rival and a man at the very top of his game.

By his own admission, 2016 was disappointing. A solitary victory in Mexico was his only solace, and his form tailed off alarmingly at the end of the season as he dropped to sixth in the points.

Volkswagen’s WRC exit posed a major threat to Latvala’s future. However, Toyota Gazoo Racing opted to sign him ahead of fellow VW refugee Andreas Mikkelsen, and Latvala leads the Japanese manufacturer into its WRC return in the new Yaris World Rally Car.

Rally Classement Copilote Rank Points
Rallye Monte-Carlo WRC Miikka Anttila 2. 18
Rally Sweden WRC Miikka Anttila 1. 25+5
Rally Guanajuato México WRC Miikka Anttila 6. 8+2
Che Guevara Energy Drink Tour de Corse WRC Miikka Anttila 4. 12+5
YPF Rally Argentina WRC Miikka Anttila 5. 10+1
Vodafone Rally de Portugal WRC Miikka Anttila 9. 2
Rally Italia Sardegna WRC Miikka Anttila 2. 18+1
ORLEN 74th Rally Poland WRC Miikka Anttila 20. 0+5
Neste Rally Finland WRC Miikka Anttila 21. 0+2
ADAC Rallye Deutschland WRC Miikka Anttila 7. 6+3
RallyRACC Catalunya - Rally de España WRC Miikka Anttila 55. 0
Dayinsure Wales Rally GB WRC Miikka Anttila 5. 10+3

WRC+

Social media

Wales Rally GB