Teaser Image

Hayden Paddon

Présentation du pilote

La carriére en quelques mots

Info

Nationalité:  NZL
Date de naissance: 20.04.1987
Âge: 30
Lieu de naissance: Geraldine
Premier rallye: 2007, Great Britain
Victoires en rallye: 1
Website: www.haydenpaddon.com

Saison 2017

Classement: WRC
№ de la voiture: 4
Voiture: Hyundai i20 WRC
Equipe: Hyundai Motorsport
Copilote: Sebastian Marshall
Points: 74
Classement: 8
Victoires en rallye: 0
Abandon: 0
Podiums: 2

Social Media

Here’s what makes him special:

• Hayden a toujours cru en ses chances de succès en WRC. Dans sa jeunesse, il finançait sa carrière en se levant à cinq heures pour distribuer des journaux, ou en alternant des petits boulots entre fish and chip et vente de pièces détachées pour motos.

• Son titre 2011 en PWRC lui a valu d’être le premier australasien à remporter un titre FIA en rallyes.

• Sa première victoire en WRC intervient en Argentine en 2016, le plaçant parmi les étoiles montantes du WRC.

Résumé de sa carrière

Comme de nombreux pilotes professionnels, Paddon débutait sa carrière en karting et ce dès l’âge de 6 ans. À 13 ans, il vendait son kart à 13 ans pour acheter une Mini grass-track. Soutenu par Chris, son père, il trouvait le succès en Motorkhana avec sa Mini, mais aussi en Rally Sprint en guidant son père, au volant d’une Toyota Levin.

Son premier rallye derrière le volant arrivait en 2002, alors qu’il avait tout juste 15 ans. Sur la Toyota de son paternel badgée de l’autocollant L des jeunes conducteurs, il se classait quatrième de sa catégorie. S’en suivaient deux saisons dans le South Island Rally Championship, puis un passage en quatre-roues motrices avec une Mitsubishi en 2005 et les titres nationaux Junior et Rookie l’année suivante. Il atteignait le sommet du championnat en 2008.

Ses ambitions internationales s’affirmaient en 2009 grâce à l’obtention de la bourse du Pirelli Star Driver pour disputer le PWRC en 2010. Troisième de la saison, il revenait avec ses propres moyens en 2011 pour devenir le premier pilote d’Asie australe à remporter un titre mondial FIA.

En 2012, il retrouvait une Skoda S2000 et s’imposait à trois reprises sans pouvoir conserver son titre. En manque de moyens, Paddon ne disputait que trois rallyes WRC2 en 2013, avant de conclure sa saison par une huitième place sur le Rallye d’Espagne pour sa première sortie au volant d’une World Rally Car.

L’arrivée de Hyundai en WRC dès 2014 ne pouvait tomber mieux pour Paddon. L’équipe voulait accumuler les kilomètres avec sa nouvelle i20 WRC et Paddon s’assurait d’un programme de six manches avec l’équipe-bis du constructeur.

Si la voiture était encore perfectible, il impressionnait en obtenant les huitièmes places en Pologne et en Finlande avant d’améliorer avec la sixième place en Australie, l’épreuve WRC la plus proche de ses terres natales.

L’année 2015 marquait l’éclosion de Paddon au plus haut niveau. Il terminait deuxième après avoir dominé l’essentiel des deux premières journées. Il poursuivait avec une quatrième place finale en Pologne. Avec le plein de confiance, il donnait le meilleur de lui-même et poursuivait la saison sur la même ligne, au cœur d’un contrat de trois ans avec le constructeur coréen.

En 2016, il continuait d’impressionner en poursuivant sa progression. Après une deuxième place en Suède, il enregistrait son premier succès en Argentine, en devançant le Champion du Monde, Sébastien Ogier,

• Hayden has always been determined to succeed in the WRC. As a schoolboy he funded his rallying by squeezing in a 5am paper round, shifts in a fish and chip shop and a job selling motorbike spares.

• His PWRC title in 2011 made Paddon the first Australasian driver to win an FIA world rally title.

• His maiden WRC win in Argentina 2016 marked him out as one of the sport’s brightest rising stars.

The story so far

Like many professional drivers, Paddon’s career began in karts. Racing from the age of six, he sold his kart when he was 13 to buy a grass-track Mini. Supported by his father Chris, a club rally driver, he enjoyed success in Motorkhana in the Mini and rally sprints as co-driver to his father in a Toyota Levin.

Paddon’s first rally behind the wheel came in 2002 when he was 15. Driving his father’s Toyota fitted with learner plates, he finished fourth in class. Two seasons in the South Island Rally Championship followed, before a step up to a four-wheel drive Mitsubishi in 2005 and the New Zealand Junior and Rookie titles in 2006. He won the championship outright in 2008.

Paddon’s international ambitions were given a boost in 2009 when he won a Pirelli Star Driver scholarship to tackle the 2010 PWRC. He finished third that year, but a self-funded return in 2011 was more successful, and Paddon became the first Australasian winner of an FIA world rally title.

He returned in 2012 at the wheel of a Skoda S2000 and won three rounds, but was unable to hold on to the title. With funds low, Paddon managed just three WRC 2 rallies in 2013 before rounding off his season with eighth place at Rally de España on his first event in a World Rally Car.

Hyundai’s WRC arrival in 2014 couldn’t have come at a better time for Paddon. The team was eager to put miles on its new i20 WRC, and Paddon secured a six round programme in the manufacturer’s second-tier ‘N’ team.

Although the new car was far from perfect, he impressed with eighth places in Poland and Finland and took a career best sixth in Australia – as close as the WRC gets to his home ground.

The 2015 season marked Paddon's breakthrough. He finished second in Italy after leading for most of the opening two days and followed up with fourth in Poland. With confidence high, he showed strong pace through the rest of the year to earn a three-year deal with the Korean manufacturer.

And in 2016 he repaid that faith. After another second place, this time in Sweden, he clinched a thrilling maiden win in Argentina by beating Sébastien Ogier, fair and square, in a last-stage duel.

Thereafter a consistent top-five finisher, Paddon has marked himself out as a true contender in 2017 when he joins Thierry Neuville and Dani Sordo in the main team.

Rally Classement Copilote Rank Points
Rallye Monte-Carlo WRC Sebastian Marshall 54. 0
Rally Sweden WRC Sebastian Marshall 7. 6+1
Rally Guanajuato México WRC Sebastian Marshall 5. 10
Che Guevara Energy Drink Tour de Corse WRC Sebastian Marshall 6. 8
YPF Rally Argentina WRC Sebastian Marshall 6. 8
Vodafone Rally de Portugal WRC Sebastian Marshall 42. 0
Rally Italia Sardegna WRC Sebastian Marshall 43. 0
ORLEN 74th Rally Poland WRC Sebastian Marshall 2. 18
Neste Rally Finland WRC Sebastian Marshall 43. 0
ADAC Rallye Deutschland WRC Sebastian Marshall 8. 4
Dayinsure Wales Rally GB WRC Sebastian Marshall 8. 4
Kennards Hire Rally Australia WRC Sebastian Marshall 3. 15

WRC+

Social media

Wales Rally GB