Rally Guanajuato México

Info

Rally Guanajuato México
Date de début: 09.03.2018
Date de fin: 11.03.2018
Fuseau horaire: UTC -6
Catégorie: WRC3
WRC2
WRC
Spéciales: 22 (344.49 km)
Longueur: 1.055,88 km
parc d'assistance: León
Site internet: http://www.rallymexico.com/

Les spéciales / Itinéraire

  • Une épreuve à couper le souffle, dans les deux sens du terme, en raison du manque d’air en altitude dans les spéciales, mais aussi de la majesté des paysages traversés, des montagnes de la Sierra de Lobos et de la Sierra de Guanajuato. 
  • Le rallye a pour épicentre la cinquième ville la plus peuplée du pays, León, à 400 kilomètres au nord-ouest de Mexico City. 
  • Jeudi soir, la cérémonie de départ et la première spéciale seront hautes en couleur à Guanajuato. 
  • Vendredi, l’itinéraire emprunte des routes familières au nord de la ville, sans oublier une spéciale urbaine tout près du parc d'assistance et du circuit de León. 
  • Sous un soleil de plomb, les deux dernières journées proposent des spéciales en altitude tout aussi difficiles, sans oublier la répétition des spéciales en ville et sur circuit.

Une spéciale mythique

  • El Chocolate. Plus courte que l'an dernier, El Chocolate (31,44 km) reste la plus longue spéciale de l’épreuve. Vendredi, les concurrents y atteindront le point culminant de la saison en évoluant à plus de 2700 mètres d’altitude. On y retrouve de tout : montées, descentes, épingles, sections rapides, routes étroites et de nombreux virages où la bravoure sera de mise.

Les défis

  • Pour la première manche sur terre depuis le Rallye d’Australie en novembre, la fiabilité sera poussée à son paroxysme !
  • Les températures proches de 30°C usent les moteurs et les transmissions. 
  • L’itinéraire prend de la hauteur, la densité de l’air est moindre pouvant mener à une perte de puissance de 20 %.
  • Cette perte de puissance accentue les erreurs, les pilotes ayant alors besoin de plus de temps pour retrouver la vitesse maximale.
  • Des caniveaux en bétons près des routes peuvent créer de gros dégâts.

Les réglages

  • Suspensions typées terre. Si les routes ne sont pas vraiment cassantes, de grosses ornières se forment lors des répétitions. 
  • Attendez-vous à voir les gommes dures et tendres, notamment l’après-midi pour ces dernières. Cela s’explique par des températures plus hautes et une surface plus compacte.

Un peu d’histoire

  • Créé en 1979, le Rallye du Mexique a rejoint León en 1998. Il a intégré le WRC en 2004.
  • Avec moins de 850 km parcourus, l’édition 2007 était la plus courte de l’histoire du WRC. Il y avait tout de même 366 km de spéciales, soit plus de 43 % du parcours chronométré.
  • Sébastien Loeb y a remporté six victoires consécutives entre 2006 et 2012 (le rallye n’était pas au calendrier en 2009 en raison de l’alternance). 

Quoi de neuf en 2018

  • Le départ et la première spéciale retrouvent les décors de cartes postales de Guanajuato. 
  • La spéciale de Las Minas (11,07 km) fera office de Power Stage dimanche midi. Un premier passage aura lieu quelques heures auparavant.

Ne manquez pas

  • Le jeudi soir à Guanajuato ! Le festival s’associe aux voitures pour offrir une expérience unique après la spéciale empruntant les anciens tunnels miniers. Celle-ci côtoiera encore plus de monuments que d’habitude, à commencer par l’Alhóndiga de Granaditas. 
  • Mêlant asphalte, terre, un saut et un gué artificiel, Autódromo de León est l’une des meilleures super-spéciales de la saison. Elle aura lieu vendredi et samedi soir. 
  • Samedi, attachez vos ceintures pour le « jump » situé dans le final d’El Brinco, une spéciale parcourue par deux fois. 
  • Le soleil ! Après l'hiver monégasque et suédois, les concurrents du WRC seront plus que ravis de reprendre quelques couleurs.

PHOTOS



Booking.com

Social media

WRC+

WRC APP

Merchandise