FIA

Glossaire

Junior WRC drivers & co-drivers 2013
Junior WRC drivers & co-drivers 2013

Chaque sport possède son jargon et le WRC n’échappe pas à la règle. Si vous êtes dérouté par les termes employés en rallye, ce lexique est fait pour vous. Si vous cherchez un terme qui ne s’y trouve pas, faites-le nous savoir et nous envisagerons de l’ajouter.

Junior WRC 
Catégorie réservée aux jeunes espoirs du WRC, précédemment appelée WRC Academy. Ouverte aux pilotes ayant moins de 26 ans au 1er janvier 2014, elle est disputée sur des voitures deux roues motrices identiques. Le calendrier comporte six manches européennes du WRC. Les cinq meilleurs résultats définissent le classement final du championnat.

Ligne d’arrivée 
La fin d’une spéciale marquée par l’arrêt du chronométrage.

Ordre des passages 
L’ordre dans lequel les concurrents s’élancent au départ des spéciales. Egalement appelé ordre des départs, il est déterminé par le classement du Championnat du Monde ‘Pilotes’ le premier jour, avec le leader partant en premier. Le deuxième et le troisième jour, les équipages démarrent dans l’ordre inverse du classement général du rallye, le leader de la veille au soir s’élançant en dernier. Cet ordre s’applique uniquement aux pilotes des catégories P1 et P2. Les voitures ayant abandonné, mais repartant le jour suivant, démarrent après les équipages P1 et P2.

Ouvreurs 
Lors des rallyes asphalte, les pilotes « prioritaires » reçoivent le soutien d’une équipe d’ouvreurs parcourant les spéciales avant les concurrents pour noter les conditions climatiques et conditions de route, qui ont pu changer depuis les reconnaissances.

Parc d’assistance 
Zone dédiée où les vérifications, l’entretien et les réparations sur les voitures peuvent être effectuées dans un temps imparti.

Parc fermé 
Zone de contrôle où les voitures de rallye sont placées au terme de chaque journée du rallye afin d’éviter toute intervention non autorisée.

Pénalité de temps 
Les équipages reçoivent une pénalité de 10 secondes pour chaque minute de retard à un contrôle horaire, un départ de spéciale ou un contrôle d’arrivée. Arriver en avance à un contrôle horaire entraîne également une pénalité stricte d’une minute pour chaque minute d’avance.

Point stop
contrôle situé à 200-500 mètres de la ligne d’arrivée, où les concurrents doivent s’arrêter pour que leurs temps soient enregistrés.

Power Stage 
Dernière spéciale d’un rallye qui bénéficie généralement d’une couverture audiovisuelle. D’une longueur de 10 kilomètres minimum, elle se dispute le dimanche midi sur les rallyes européens. Des points de bonus (3-2-1) sont attribués aux trois pilotes les plus rapides.

Rally 2
Les pilotes qui abandonnent lors du premier ou deuxième jour d’un rallye peuvent repartir le lendemain grâce au système Rally 2, si leur voiture est réparée selon les spécificités du règlement. Ils subissent une pénalité de cinq minutes par spéciale manquée, y compris celle où ils ont abandonné.

Citroen DS 3/ Mikko Hirvonen
Citroen DS 3/ Mikko Hirvonen

Reconnaissances 
Avant chaque rallye, les pilotes et les copilotes ont deux jours pour reconnaître l’itinéraire à une vitesse maximale (déterminée par les organisateurs) entre 50 et 70 km/h. Les équipages ont droit à deux passages par spéciale pour s’habituer et prendre des notes : longueur des lignes droites, angles des virages, formes des bosses et crêtes…

Réglages
Les choix de pneus et réglages mécaniques sont effectués dans le but de tirer le meilleur des voitures de rallye.

Regroupement 
Les équipages se réunissent dans un regroupement après une boucle de spéciales pour réduire les écarts de temps dans l’ordre des départs, si des voitures ont abandonné ou connu des retards.

Remote service
Période d’assistance ayant lieu à l’extérieur du parc d’assistance. Seules les pièces transportées à bord de la voiture de rallye peuvent être utilisées.

Road-book
Ensemble des instructions et cartes de l’itinéraire remis à chaque équipage par les organisateurs du rallye.

14 Jan 2014

Imprimer

Tags: Lexicon

WRC Histoire

Merchandise