FIA

Advertising

Un pilote à surveiller en
Argentine : Jari Ketomaa

Classé deuxième sur deux rallyes WRC2 à ce stade de la saison, Jari Ketomaa pourrait se hisser sur la plus haute marche du podium en Argentine. Voici ce qui nous pousse à y croire :

Advertising

Fins de course en queue de poisson
Le pilote du Drive DMack World Rally Team semblait bien parti pour s’imposer en WRC2 lors des rallyes de Suède et du Portugal, mais à chaque fois il a manqué le coche en toute fin de course.

Glacée et en descente, la dernière spéciale suédoise n’a pas réussi à Ketomaa, dont les pneus étaient alors très usés. Voilà qui a permis à Karl Kruuda de décrocher une victoire inespérée, avec 2”3 d’avance.

Plus récemment, au Portugal, Nasser Al-Attiyah a réalisé une formidable performance sur la dernière spéciale, battant finalement son adversaire de 11”6.

Avoir été battu aussi tard et avec d’aussi faibles écarts pourrait donner à Ketomaa une motivation supplémentaire à l’heure d’aborder les spéciales argentines.

Avantage pour DMACK ?
Dix des dix-sept pilotes WRC2 inscrits sur la manche sud-américaine utiliseront les pneus terre DMACK DMG+2. Ketomaa en fait partie et pourrait en profiter.

La version soft de ce pneu s’adapte bien aux routes meubles et sablonneuses de l’Argentine. Les températures relativement fraiches qui sont annoncées devraient par ailleurs limiter l’usure des gommes. L’Argentine, c’est le rallye sur lequel DMACK a enregistré à ce jour son meilleur résultat en WRC : une quatrième place, décrochée par Martin Prokop en 2012.

Equipé depuis longtemps par DMACK, Ketomaa connaît très bien ces pneus. La confiance qu’il leur porte devrait être à son avantage.

Expérience et soutien
Depuis 2008, Ketomaa apparaît régulièrement en WRC et il s’est constitué une riche expérience, au volant de différentes voitures et sur de nombreux rallyes.

Certes, il n’a disputé le Rallye d’Argentine qu’une fois, mais le fait d’avoir à ses côtés l’expérimenté copilote Kaj Lindström pourrait lui donner le petit plus synonyme de victoire face à des adversaires tels que Nasser Al-Attiyah ou Ott Tänak.

La Ford Fiesta R5
Préparée par M-Sport, la voiture a remporté trois des quatre manches disputées à ce stade de la saison, l’autre étant revenue à Karl Kruuda sur une Fiesta S2000. La Ford Fiesta R5 est donc sans aucun doute la voiture à battre du moment.

Si Ketomaa parvient à trouver un bon rythme et à éviter les nombreux pièges que doivent affronter les pilotes en Argentine, il devrait pouvoir compter sur sa voiture pour prétendre au maximum de points.

Advertising



Social media