FIA

Les nouvelles R5
débutent en Italie

Le Rally Italia Sardegna marque les débuts en championnat du monde des deux dernières R5 de nouvelle génération.

Advertising

Après que les délais nécessaires à leur homologation aient retardé leurs débuts, la Peugeot 208 T16 de Karl Kruuda et la Citroën DS3 R5 de Sébastien Chardonnet vont maintenant pouvoir se confronter aux Ford Fiesta R5 d’Ott Tänak et de Nicolas Fuchs, autres quatre-roues motrices turbocompressées de 1600cc.

Le mois dernier, Kruuda a fini deuxième du Harju Ralli en Estonie, au volant de sa nouvelle voiture, préparée par l’équipe hongroise Tagai Racing Technology.

Vainqueur du Rallye de Suède en février, il occupe la quatrième place du WRC2, mais estime que la 208 T16 le poussera à adopter une nouvelle approche.

Sébastien Chardonnet et son copilote Thibault de la Haye avec leur Citroën DS3 R5

« J’ai encore beaucoup à apprendre avec cette nouvelle voiture, parce que je n’ai fait qu’une petite séance d’essais et un rallye local en Estonie, » a déclaré Kruuda. « Cela signifie que je n’ai pas encore la confiance pour pousser la voiture à la limite. Mon principal objectif est de la ramener à l’arrivée et, s’il y a des problèmes, nous utiliserons le rallye pour les résoudre. »

Après avoir participé à de nombreuses épreuves au volant d’une Fiesta à moteur atmosphérique, Kruuda s’adapte à la Peugeot turbocompressée.

« S’habituer au moteur turbo est une chose mais passer d’une boîte à six rapports à une transmission à cinq vitesses n’est pas facile », concède-t-il. « Mes notes sont écrites selon le rapport de boîte engagé. Avec seulement cinq vitesses, je pourrais avoir du mal à me caler et à savoir sur quel rapport passer. »

Après la Sardaigne, le second rallye d’un contrat qui n’en comportait que deux, Kruuda décidera de la suite à donner à sa saison.

Karl Kruuda espère continuer avec la Peugeot 208 T16. Photo : Urmo Luts, www.foto.urmo.ee

« J’espère que je pourrai continuer avec cette voiture. Mais, si elle ne me convient pas, il y a une possibilité pour que je revienne en Super 2000. »

Chardonnet a gagné une saison en DS3 R5 en tant que Champion WRC3 et vainqueur du Citroën Top Driver la saison dernière. Après avoir manqué le Rallye du Portugal, la Sardaigne est le premier rendez-vous d’une campagne de six épreuves.

« C’est une évolution importante pour moi », reconnaît Sébastien. « J’ai eu la chance de participer au développement de la DS3 R5 durant l’hiver pour commencer à accumuler des kilomètres au volant d’une voiture à quatre roues motrices. Même s’il faut forcément un temps d’adaptation, j’y ai retrouvé des automatismes de mes années sur circuit. »

Le Français va se concentrer sur son apprentissage ce week-end : « Je veux toujours gagner. Mais il est nécessaire de passer par une période d’apprentissage qu’il ne faut pas négliger. Et je sais que les kilomètres seront particulièrement importants pour moi mais aussi pour Citroën Racing. »

More News

Video



Social media