FIA

WRC 2 : Ketomaa en tête,
Tänak en difficulté

Jari Ketomaa a tiré profit des problèmes rencontrés par son équipier Ott Tänak. Le Finlandais a pris la tête du WRC 2 après la courte première étape du Neste Oil Rally Finland disputée jeudi (31 juillet).

Advertising

Au terme des quatre premières spéciales, Ketomaa (Ford Fiesta R5) affiche une avance de 35”0 sur Karl Kruuda. Pour sa première apparition de la saison en WRC 2, Eyvind Brynildsen occupe la troisième place, 1”2 plus loin.

Ketomaa a pris la tête dans la première épreuve du jour, avant de céder sa place à son coéquipier chez Drive DMACK, Ott Tänak, dans la spéciale suivante. Tandis que le Finlandais répondait dans Lankamaa, Tänak rencontrait des soucis.

Le pilote estonien a en effet heurté une pierre peu après le départ du chrono, endommageant la direction assistée de sa Fiesta R5. Il a ensuite été contraint de s’arrêter pour remplacer une roue suite à une crevaison. Après avoir perdu quatre minutes, il apparaît désormais au septième rang.

Ketomaa a reconnu qu’il avait eu de la chance de venir à bout de cette troisième spéciale. « La bagarre entre nous deux était intense et j’attaquais à 120%. J’ai fêlé une jante et j’ai eu de la chance de m’en sortir. Mais il fallait le faire, parce que si j’avais laissé à Ott une avance de 10” ce soir, il aurait été impossible à rattraper, » a-t-il commenté.

Brynildsen termine la première journée à la troisième place du WRC 2

Malgré un manque de confiance dans les ornières qui se sont creusées sur les routes, Kruuda a pris l’avantage sur Brynildsen. Au volant de sa Fiesta RRC, ce dernier occupe la troisième place.

Sébastien Chardonnet a bien failli partir en tonneaux dans la première spéciale, la faute à une entrée trop rapide dans un virage. Sa Citroën DS3 R5 s’est momentanément retrouvée sur deux roues, mais le Français a pu poursuivre sa course et il est ce soir quatrième. Il possède plus de deux minutes d’avance sur la Fiesta R5 d’Oleg Kikireshko.

Yazeed Al Rajhi occupe la sixième position. Après avoir cassé le bras de suspension avant-gauche de sa Fiesta RRC dans l’avant-dernière épreuve, il a perdu une minute dans la spéciale urbaine de Jyväskylä.

Valeriy Gorban a été contraint à l’abandon, une pierre ayant percé le radiateur de sa Mini John Cooper Works après l’atterrissage d’un saut.

More News



Social media