FIA

Ketomaa conserve la tête
du WRC 2 en Finlande

Considéré comme le favori à la victoire avant même le départ de l’épreuve, Jari Ketomaa a conservé aujourd’hui les commandes du Neste Oil Rally Finland au terme d’une étape difficile, que peu d’équipages ont passé sans encombres.

L’avance du Finlandais sur Karl Kruuda, deuxième, est passé de 35”0 en début de journée à 42”0 ce soir, après neuf spéciales courues principalement sur terre, au sud-ouest de Jyväskylä.

Pourtant, tout n’a pas été simple pour Ketomaa, qui a dû disputer les trois dernières épreuves avec une barre antiroulis cassée dans l’ES10.

« J’étais dans une position qui me permettait de contrôler mon rythme et de répondre aux chronos de Karl. Dans les endroits difficiles, j’ai réduit ma vitesse afin d’éviter les ennuis. La barre antiroulis cassée me déconcentrait plus qu’elle ne me posait problème. Je suis donc ravi de cette journée, » a-t-il commenté.

Sébastien Chardonnet garde la troisième place

Malgré une fuite d’huile sur sa Ford Fiesta S2000 après une sortie de route dans l’ES10, Kruuda possède encore plus d’une minute d’avance sur Sébastien Chardonnet. Le Français a cassé la suspension avant-droite de sa Citroën DS3 R5 dans la même épreuve.

Yazeed Al Rajhi (Fiesta RRC) occupe la quatrième place, malgré une sortie de route. Il devance Ott Tänak, qui était parvenu à se hisser au quatrième rang après les soucis rencontrés hier. Une crevaison a toutefois coûté près de deux minutes à l’Estonien, qui accuse désormais 11”1 de retard sur le Saoudien.

Eyvind Brynildsen a entamé la journée à la troisième position, mais une crevaison et la casse d’un arbre de transmission ont relégué sa Fiesta RRC à la sixième place.

Juan Carlos Alonso a terminé l’étape tant bien que mal, avec une pompe à huile endommagée sur sa Mitsubishi Lancer. Au volant d’une voiture similaire, Max Rendina a cassé son différentiel arrière. Enfin, Olek Kikireshko (Fiesta R5) a abandonné ce matin suite à une sortie de route.

More News



Social media