FIA

Kruuda prend les commandes
du WRC 2 en Finlande

Karl Kruuda a hérité du fauteuil de leader WRC 2 du Neste Oil Rally Finland au cours de l’étape de samedi, une crevaison ayant relégué Jari Ketomaa au deuxième rang.

Advertising

Au volant de sa Ford Fiesta S2000, l’Estonien possède à présent une avance de 2'35”9 sur son adversaire finlandais. Celui-ci a perdu 3’30 ce matin en crevant dans Surkee (ES16), une mésaventure doublée de la chute de sa Ford Fiesta R5 du cric alors qu’il changeait la roue.

« J’ai essayé d’être très prudent mais, dans certains virages j’ai un petit peu trop pris la corde et j’ai heurté une pierre, » a indiqué Ketomaa.

Une seconde crevaison cet après-midi s’est avérée moins pénalisante, mais a tout de même permis à Kruuda de ne plus être inquiété. En fin de journée, Ketomaa a dû composer avec un accélérateur récalcitrant, ce qui ne lui laisse plus que 21”9 de marge sur Ott Tänak, troisième.

Ott Tänak termine la journée de samedi en troisième position

Malgré son avance, Kruuda a cédé au stress cet après-midi à cause du voyant de pression d’huile de sa voiture, resté allumé suite à son passage dans un gros trou. Même s’il supposait qu’il s’agissait d’un capteur défectueux, le pilote a gardé un œil inquiet sur son tableau de bord durant le reste de la journée.

« J’ai eu quelques soucis, alors je suis très heureux de rallier l’arrivée de cette journée, » a commenté Kruuda. « Je vais maintenant aborder la dernière étape à la tête d’une avance confortable. C’est une bonne nouvelle avant d’aller dormir ce soir ! »

La casse de sa direction assistée a coûté une minute à Tänak dans la dernière spéciale de la matinée, un temps qu’il a en grande partie repris par la suite. Néanmoins l’Estonien était conscient qu’il ne prétendrait pas à la deuxième place, occupée par son coéquipier.

A plus d’une minute de Tänak, Yazeed Al Rajhi occupe la quatrième position au volant de sa Fiesta RRC. Eyvind Brynildsen est cinquième malgré une crevaison dans la dernière spéciale du jour. Juan Carlos Alonso complète le top 6 sur sa Mitsubishi Lancer Evo X.

Sébastien Chardonnet est sorti de la route alors qu’il occupait la troisième position. Quant à Valeriy Gorban, il a été contraint à l’abandon dans la spéciale qui a vu Ketomaa rencontrer des soucis.

More News



Social media